SUCCÈS À METTRE À L’ACTIF DES GROS FACE AUX STADE PHOCÉEN !

Championnat honneur (journée 10)
Sisteron (18 – 16) Stade Phocéen

Stade Christophe Ménard à Digne
Mi-temps : 11 – 10
Arbitre : Thierry Zegrar
Représentant fédéral : Jean-Claude Delorme

Pour Sisteron
Essais : M. Giovale (26’), Noble (56’)
Transformations : Ponti (56’)
Pénalités : Olivero (5’, 13’)

Ce n’est pas le match abouti dont rêvaient les entraîneurs Charles-Baptiste Agostini, Manu Forte et Gilles Berger auquel nous avons assisté hier au stade Christophe Ménard de Digne entre le CO Sisteron et le Stade Phocéen. Néanmoins les supporters auront été tenus en haleine jusqu’à la dernière seconde, le cœur de certains ayant même été mis à rude épreuve : heureusement que le défibrillateur n’était pas loin ! Paradoxalement et malgré le gain du match (18 – 16), les joueurs ont pris un énorme soufflons à l’issue de la partie et pourtant, il y a fort à parier que cette victoire sera vecteur d’une fin de saison grandiose des rugbymen sisteronais.

Loïc Chabal, capitaine : « À la mi-temps ce match aurait du être plié et nous avons pourtant galéré jusqu’à la dernière action, ce n’est pas normal ! »

Charles-Baptiste Agostini : « J’ai félicité mes joueurs pour la victoire mais il fallait également relever les points négatifs car nous nous sommes rendus la partie compliquée. Les garçons savent ce qu’ils doivent faire pour y remédier et j’espère que le message sera entendu 5/5. Je n’ai pas pour habitude de nommer tel ou tel joueur, mais franchement aujourd’hui heureusement que les Gros ont fait un match de folie car pour le reste c’était calamiteux… Je ne demande pas aux joueurs d’être des champions, mais seulement de se montrer à la hauteur des efforts que les bénévoles du club font pour eux. »

Manu Forte : « Je le prends un peu pour moi car je m’occupe des ¾ et ils n’ont pas été bons aujourd’hui. Sincèrement, je suis arrivé au début de la partie et immédiatement j’avais envi de sortir certains joueurs. Charles-Baptiste l’a dit avec justesse, si les joueurs de devant ne sortent pas un match de ‘‘ouf’’, nous aurions pris une pilule monumentale. Soyons sincères, le Stade Phocéen aurait mérité de s’imposer. Nous allons reprendre les fondamentaux dès mardi à l’entraînement et j’entends que les joueurs répondent tous présents. »

Dans le match des réserves, notre équipe s’est inclinée. Une première période difficile et du mieux durant la seconde.